Allô, Monsieur le Maire

24 janvier 2020

Tes premières questions seront...

2945D093-9B11-4239-8EF8-1C2332935862


Cher candidat conseiller municipal...


Tu verras que si tu ressors vainqueur des élections, tes premières questions seront Quoi ? Qui ?  Qui fait Quoi ? Et Comment ?
  • Quoi ? 
Ce sont ces grands sujets dont tu as d’abord fait l’inventaire, puis que tu as étudié de plus près, enfin que tu as scruté au travers les documents, trop rares , qui sont à ta disposition.
En effet une mairie ne communique que rarement en profondeur. Tu as a ta disposition les comptes-rendus des conseils municipaux, les articles de la presse municipale, parfois quelques articles de presse régionale. Deux choses pourront t’avantager : avoir dans tes rangs des conseillers qui ont déjà exercé des responsabilités, sinon avoir été conseiller municipal d’opposition ou sur une autre commune peut-être aussi un petit avantage, ainsi qu'avoir sérieusement suivi le travail des commissions auxquelles tu as pu appartenir.
Ce n’est déjà pas mal et bien les connaître t’évitera quelques erreurs.
  • Qui ? Il faudra identifier tes principaux interlocuteurs et apprendre à les connaître, à voir leurs façon de travailler. Il y a , bien sûr les autres membres de ton équipe, mais il y a aussi tes interlocuteurs fonctionnaires qu’ils soient de la mairie, de la communauté de communes, des différents syndicats. Il va falloir apprendre à travailler avec eux, à connaître les « codes »
  • Le Qui fait Quoi ? Peut être un peu long à connaître et à comprendre. C’est pourquoi, il te faudra d’abord prendre le temps. C’est l’audit qui conditionne vraiment le succès de ta gestion et de la mise en œuvre des projets.

  • Le « et Comment ? » sera la question qui suit. Tu l’as généralement déjà défini,pour ce qui est de ton équipe, de ses compétences et de ses disponibilités, mais il te faudra ensuite définir les « articulations ». Je te conseille de prendre le temps de le faire, c’est un challenge très important...
Bon courage....
Et toi, ami électeur Thorois, Bonne journée

Posté par Author à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2020

Bonjour tristesse....

123A5A38-01DC-4312-A490-A5B94633CFE4

Mon cher D...,
Il ne faut pas m’en vouloir. Je n’étais pas présent aux vœux du personnel où la mairie fêtait votre départ à la retraite. Je n’étais pas invité par le maire. Il faut dire que j’ai commis un crime irréparable dans une démocratie: je me présente aux élections sur une liste qui n’est pas la sienne. Et comme à tout crime, il faut un châtiment...je fus privé de vœux ...comme un enfant est privé de dessert. 
Heureusement mon cher D..., vous aviez eu la gentillesse de m’inviter lors de votre vrai pot de départ cet été, celui de vos vrais amis, celui qui ne fait pas l’objet d’un article dans la presse communale. Celui  des gens qui s’estiment et se respectent parce qu’ils ont travaillé ensemble. J’ai pu vous dire ce jour-là comme j’avais apprécié de vous connaître et de vous avoir rencontré dans ces années de mairie, , car vous faites partie de ces travailleurs silencieux et humbles comme on en rencontre trop peu... de ceux qui incarnent par ce qu’ils sont le « savoir-faire » quand d’autres se satisfont du « faire-savoir » 
Mais le maire n’était pas là ce jour-là. Dommage, ça lui aurait peut-être donné des idées pour son discours.
Alors oui, j’ai vraiment été très triste de cette privation d’amitié. Une humiliation de plus qui s’ajoute à tant d’autres.
Mais soyez sûr, mon cher D... que nous nous croiserons encore et que j’aurai le plaisir de parler avec vous de ce temps d’activité  que vous avez bien rempli. Profitez bien de cette retraite méritée avec les vôtres..
Amitiés,
Ps : c’est le même maire qui inflige ces humiliations et crée cette profonde tristesse qui parle d’une campagne électorale «bienveillante ». Désolé, j’ai du mal à voir la bienveillance dans tout ça, ni l’élégance d’ailleurs.
Quant à toi, ami électeur Thorois, tu sauras le jour venu....où elle se trouve et l’indiquer dans ton bulletin de vote.

Posté par Author à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2020

De la communication à la propagande..Un tout petit pas.

F57BC23A-EBB0-4D2C-A172-E228D1088F79

 

Un pas qui se franchit trop vite et facilement. La communication est un ensemble d’outils merveilleux. Elle permet de partager avec le plus grand nombre ce qui fait le sel de la vie de chacun. Ils l’ont bien compris ce besoin d’échange ceux qui gouvernent... et cela depuis bien longtemps.
C’est la raison pour laquelle les vraies démocraties modernes s’entourent le plus souvent d’instituts, de comités d’éthiques et autres appareils de contrôle pour éviter de retomber dans ce qui fit autrefois de la communication un outil de PROPAGANDE.
Oh ! Tu vas me dire, ami électeur Thorois, que j’exagère, que j’affabule ou que, sous le coup d’une émotion que tu peux comprendre, j’ai une petite tendance à la paranoïa.
C’est pourquoi je vais t’inviter à un examen impartial avec les outils merveilleux que la communication de la mairie met à ta disposition. 
Deux premiers exercices : les comptes-rendus de conseil municipal et la revue de presse.
  • Exercice pour les comptes-rendus de conseil municipal. Ils existent sous deux formes. Audio et retranscrits. Sélectionne quelques mois. Écoute le compte-rendu audio et lit ensuite la retranscription. Tu verras que, le plus souvent les échanges « gênants» entre le maire et l’opposition sont simplement passés sous silence. Essaie avec le compte-rendu de décembre 2018 et celui de décembre 2019. C’est assez édifiant !
  • Exercice pour la revue de presse : la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019 ont été riches en événements « néfastes » pour l’image de la mairie (tu vois de quoi je veux parler 😉). J’avoue m’être alors étonné que les articles de presse correspondant apparaissent dans la revue de presse. J’y voyais là un bon présage pour bien distinguer un ancien maire démissionnaire et une équipe destinée à repartir sans lui.
Et bien, tu me croiras si tu veux. Mais tous les articles correspondant à cette période néfaste ont disparu comme par enchantement de la revue de presse. Une sorte de virginité retrouvée à peu de frais...de façon à peu près synchronisée avec l’annonce de la candidature du maire. Je t’invite à aller vérifier.
Un autre « biais » dangereux dans ce domaine c’est la proximité qui peut s’établir entre un élu et les organes de presses qui devraient être indépendants. N’est-ce pas un peu étrange de voir des journalistes locaux « liker » les articles d’un maire en place ou de constater, au même instant, l’annonce d’une candidature dans la presse locale et sur les médias de la campagne.
Car c’est là un des problèmes de la communication. Quand  la notoriété d’un homme public diminue, la tentation est grande d’enjoliver la réalité...ou de la tronquer.
Si tu lis régulièrement ce blog, ami électeur Thorois, tu as du comprendre qu’au lieu de présenter des solutions toutes faites, il t’invite à des pistes de réflexion pour choisir ton candidat.
Tu dois bien te douter que mon choix est bien avancé aussi 😉, mais je t’invite à lire ces billets avec ton propre sens critique et, même si ton choix est différent du mien, je crois que nous aurons tous à y gagner.
Si tu en es convaincu, quel que  soit ton choix, je t’invite à partager ce billet.
Bon week-end !

Posté par Author à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2020

INQUIÉTUDES ....

64789A53-4255-4137-B0C5-C002A377A92C

Les élections municipales sont dans DEUX mois. 6 listes se sont déclarées. Ce sont en gros (pardon d’avance pour les approximations)
  • Une liste « écologistes /socialistes » appuyée par le maire du mandat précédent.
  • Une liste qui semble « LR », mais encore très peu connue
  • Une liste que je qualifierais (probablement abusivement) de liste « gilets jaunes » car elle reprend un certain nombre de leurs revendications.
  • Une liste LREM, s’est annoncée dans la presse.
  • Une liste « sans étiquette » autour de trois anciens conseillers de la mairie actuelle (2 démissionnaires, un exclus)
  • Le maire actuel qui se représente (après avoir annoncé à grand bruit il y a un an qu’il ne se représenterait pas)
Dans l’état actuel des connaissances, à part la première liste, aucune n’a encore déclaré être soutenue par un parti politique.
Chacune d’elle s’est fait connaître par voie de presse (avec d’ailleurs un traitement assez inégal...)
L’une d’elle a organisé des ateliers. Aucune des autres n’a organisé à ce jour de réunion publique.
Trois d’entre elles ont communiqué dans les boîtes aux lettres.
Les six animent (avec plus ou moins de conviction...ou de moyens de communication) des pages facebook ou autres.
5 listes d’opposition, ça veut dire un TRÈS GROS MÉCONTENTEMENT.
Mais ça veut dire aussi un ÉMIETTEMENT des voix qui profitera au maire sortant.
 
THOROIS, AVONS-NOUS PERDU L’ESPRIT CITOYEN QUI HABITE LE VILLAGE DEPUIS QU’IL A NOMMÉ SES PREMIERS CONSULS ?
Ami électeur Thorois, merci de partager cette inquiétude avec moi sur les réseaux sociaux....

Posté par Author à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2020

Politique...rappels,

DA13FBE5-22F5-4A71-9796-F080016C293F

Il existe plusieurs degrés d’engagement politique.
  • L'indifférence, qui consiste à NE PAS EXERCER son rôle de CITOYEN : dans nos démocraties c’est ne pas être inscrit sur les listes électorales... ou ne pas voter.☹️
  • La citoyenneté « ordinaire » se limite à l’exercice du droit de vote et à exercer son influence en donnant son avis dans un cercle restreint amical ou familial.☺️
  • L’engagement politique, en militant dans un mouvement ou un parti, ou dans n’importe quelle structure qui permet d’élargir son influence à des cercles plus grands.😊
  • La femme ou l’homme politique est celle, ou celui, qui exerce, de façon bénévole (ou en recevant juste une indemnité) une responsabilité et dont les décisions influent sur une institution. Cela peut se faire directement (par exemple dans un conseil municipal) ou indirectement dans un parti politique, voire une association qui « pèse » dans le jeu politique. Un conseiller municipal ou départemental est déjà un homme politique. Mais le président d’un club sportif où culturel qui compte plusieurs dizaines ou centaines de membres l’est AUSSI à sa manière.🤓
  • Si l’indemnité (ou le cumul des indemnités...qui peut parfois atteindre des niveaux surprenants) est un revenu très important, ou l’unique revenu, on parlera de politicien professionnel.💵🤫
Quelle que soit la motivation qui conduit à s’inscrire dans la catégorie «FEMME ou HOMME POLITIQUE » (envie de se mettre au service de sa communauté, envie de partager ses idées ou ses convictions, intérêt personnel, goût du pouvoir, intérêt financier, etc..) quand on exerce une responsabilité politique on fait de « LA POLITIQUE », c’est à dire qu’on met en œuvre son intelligence, son travail, ses réseaux, ses manœuvres à faire avancer un projet ou une idée.
Et la POLITIQUE POLITICIENNE, c’est quoi ? La réponse est simple. La politique «politicienne » c’est exactement LA MÊME CHOSE quand se sont.... tes ADVERSAIRES qui le font 🙃
Bonne journée, ami électeur Thorois, dans les jours qui viennent je parlerai encore de communication (ou de propagande)
Merci de me suivre dans mon petit « démontage » politique et merci, si tu le souhaites, de PARTAGER le plus largement possible. Le nombre de lecteurs augmente chaque jour malgré le côté « amateur » de ce blog...et la médiocrité du rédacteur. Ce qui prouve que la POLITIQUE , au sens noble, intéresse encore les français...en tous cas les Thorois.

Posté par Author à 07:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2020

Vous avez dit COMMUNICATION ?

15455DAE-9B1E-4C37-9E89-1152F0FB491B


Dans les moments d'engagements...(et tu peux croire, ami électeur Thorois, que celui-ci en est un pour moi), il y a des moments de doute, mais, rassure-toi, pas de découragement.

Ce sont les moments où tu sens une pression très forte, où certains de tes amis te demandent si c'est bien nécessaire de mettre tant d'énergie dans un combat qu'ils croient perdu d'avance. Et ils te dépeignent les forces de l'adversaire de ceux que tu soutiens. C'est le temps des petits bruits qu'on fait courir sur les listes ou  sur les personnes. Parfois ça peut aller jusqu'à la menace.

Et ce qu'on dépeint le plus souvent dans les forces de ton adversaire, c'est sa maitrise de la communication.

Ce que disait le fabuliste Esope de la langue (qu'elle peut être la pire ou la meilleure des choses) s'applique aussi à la communication. La communication du maire est un outil remarquable. Portée par le savoir-faire d'un élu professionnel, c'est certainement l'outil qui a permis de gagner les dernières élections. Conquérir une mairie ou prendre la main sur une entreprise peuvent être analysés par les professionnels comme des processus comparables : C'est affaire de technique, de publicité, choisir le bon support de communication, trouver le bon message.

Et personne ne niera la capacité du maire du Thor à gérer la communication. On peut juste s'étonner, en ces périodes électorales, d'étranges analogies entre les supports de la communication officielle et de celle du candidat, de certaines disparitions d'articles dans la revue de presse du site officiel de la mairie. On ne doute pas non plus que le maire a les moyens financiers de mettre en œuvre des outils performants. L'exercice des vœux fut une bonne illustration de cette maîtrise.

On peut se réjouir qu'en temps normal la mairie sache faire passer assez largement ses messages au plus grand nombre de Thorois. On a pu admirer la maîtrise de ces techniques de communication dans les 3 grands spectacles que la mairie sut donner ces trois dernières années.

Face à la liste du maire, cinq listes qui sont dotées de beaucoup moins de moyens. Un combat "du pot de terre contre le pot de fer". Mais déjà nombreux sont ceux parmi les Thorois qui partagent à la fois ce malaise de la confusion des moyens et ce risque pour la démocratie d'être traitée au même rang qu'un produit alimentaire. L'absence de réunions publiques pour expliquer ou commenter les grands projets ou les travaux importants en est l'illustration.

Dans ce genre d'assemblées, chacun peut s'exprimer, et le rapport de forces change...et la vérité peut alors parfois changer de camp.

Il reste deux petits antidotes : le "bouche-à-oreille" et les réseaux sociaux. Alors je t'invite, ami lecteur, quelle que soit la liste que tu soutiens, à relayer largement sur les réseaux sociaux ce qui te semble important dans la communication de chacun des candidats.

Afin que chaque Thorois arrive devant les urnes comme un électeur....et non comme un consommateur.

Et je t'invite aussi à partager avec moi cette conviction que la bonne foi et le courage peuvent l'emporter face au mensonge et au reniement d´une parole donnée.

Alors ami électeur Thorois, en route...et bon courage !

 

Posté par Author à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2020

Les vœux du maire 2/2

97717C37-0144-406F-AD0F-3AA74243A07D

Je voulais me confronter à l’exercice qui consiste à imaginer ce que pensait le maire en prononçant ses vœux. J’avoue que l’exercice est trop difficile.🤨
 
Est-ce que (comme moi qui de mon poste avait la même vision de la salle) il s’est dit qu’il y avait vraiment moins de monde ? On était loin des vœux des premières années ...quand il fallait rajouter des sièges. 
 La salle avait été volontairement rétrécie, les listes d’opposition représentaient une partie du public. Il avait fait le forcing pour rameuter ses troupes et tout son «complément de liste » (ceux qu’il sortirait du chapeau au dernier moment..😉 ) étaient déjà là qui laissaient « traîner »  leurs oreilles de groupe en groupe pour recueillir des informations sur les autres listes.
Mais il manquait beaucoup de ceux qu’il avait attiré en 2014. Le fond des électeurs du village, les associations, le sport, les commerçants.
Est-ce qu’il pensait qu’il avait été « bon » ? La communication, il maitrise. La salle joliment décorée, l’écran qui mélange anciennes réalisations et nouveautés. Une bonne équipe de comm’. Un élu complètement à sa disposition qui a bien su l’aider dans les périodes de crise. Il la prépare depuis longtemps cette campagne. Il a même réussi à la faire sans dépenser un sou supplémentaire. Un buffet remarquable. Après tout pourquoi ne pas profiter d’une réunion électorale payée par les contribuables ?
Est-ce qu’il pensait que sa majorité actuelle suivrait jusqu’au bout ? Il avait bien su leur faire comprendre qu’on ne plaisantait pas avec la discipline de groupe. Ceux qui n’étaient pas avec lui étaient... CONTRE LUI . Il avait su le montrer avec les deux élus démissionnaires qu’il avait empêché de s’exprimer. Il avait « viré » le dernier élu qui lui résistait. (Peut-être juste un peu trop tôt...😉)
Est-ce qu’il avait bien « vendu » aux derniers que... le quitter c’était abandonner une « équipe », une « famille » et laisser le village entre de mauvaises mains. Beaucoup sont encore sceptiques et acceptent de le soutenir pour cela....mais en fin de liste.
Est-ce qu’il a convaincu ceux qu’il ne « montrait »  pas encore, qu’il était le bon candidat et qu’ils sauraient quoi répondre plus tard quand leurs proches leur demanderaient : « Mais comment as-tu pu suivre, en pleine connaissance de cause, un homme qui ne respecte ni les lois de son pays, ni les promesses à ses électeurs ? ». Ils ne pourront pas dire qu’ils « ne savaient pas ». L’histoire connaît ainsi des pages honteuses qu’on a du mal à effacer. Certains le suivaient pour favoriser leur club ou leur association. D’autre parce que leurs anciens groupes ne voulaient plus d’eux. D’autre qu’il avait séduit dans la précédente campagne et qui n’avaient pas trop suivi les mouvements de cette équipe par la suite.
Est-ce qu’il pensait que son discours moins vantard, plus apaisé, faisant appel à l’union et à la « bienveillance » avait berné les Thorois qui commence à le voir sous son vrai jour ? Est-ce qu’il avait bien vendu ses excuses, son repentir et finalement reçu le pardon ? Il avait mis de côté, pour ce discours, cette arrogance qu’on lui reprochait et même l’humour corrosif qu’il destinait à ses adversaires...au à ceux qui s’écartaient de sa ligne de conduite. Il se posait maintenant davantage en victime, en agressé...mais il n’était pas sûr d’être crédible.
Arriverait-il a faire jouer à ses adversaires le rôle des « méchants »? Et lui du "gentil" persécuté...
Où est-ce qu’il se dirait que finalement ce n’était pas plus dur de garder une mairie que de prendre le contrôle d’une entreprise ? Juste une question de technique.
Tu vois, ami lecteur, j’ai du mal à imaginer ce qui se passe dans le cerveau d’un manipulateur ni pourquoi il s’obstine dans un combat qui ne le grandira pas.
Bon week-end. À très bientôt.

Posté par Author à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2020

Les vœux du maire ...1/2

1DAA9B5B-A42C-4858-B9E4-94E6582D5381


Les vœux en eux-mêmes n'eurent rien d'étonnant, alors j'ai décidé de les remplacer par : "Ce que j'aurais aimé que le maire dise à ses vœux !"

" Mes chers concitoyens,

j'espère que vous ne m'en voudrez pas mais cette année les vœux auront une forme un peu inhabituelle. Ce sont mes derniers vœux de maire.

Alors je ne vais pas vous infliger la longue litanie de nos réalisations. J´en ai déjà assez parlé et vous avez pu les lire aussi dans "l'écho du beffroi" à un certain nombre de reprises. D'autant plus que ça n'a pas si bien marché que ça. Certes il y a eu un certain nombre de choses faites et c'est bien normal. Mais, pour beaucoup d'autres, nous avons pris du retard ou bien nous avons été obligés d'agir dans la précipitation. Là-dessus, on a eu les débordements de la Sorgue et finalement à ce jour rien n'est terminé Parmi les grands projets.

Mais finalement tout ça n'est pas très grave. Dans la vie ce sont parfois les événements extérieurs qui dictent nos attitudes. J'en demandais peut-être aussi un peu trop à ceux qui font les choses.

Je vous avais promis l'année dernière, qu'après mes erreurs personnelles, je ne me représenterai pas. Aujourd'hui je veux vous dire que j'ai tenu parole. Dès cette décision prise, j'ai décidé de mettre en place une nouvelle organisation. J'ai réalisé que j'avais en mes mains beaucoup trop de choses et qu'il fallait que je les partage.

j'ai réuni mon groupe. je leur ai demandé que, à bulletins secrets pour ne pas les gêner dans leurs choix, ils désignent celui ou celle qu'ils jugeaient le plus à même de me remplacer. Ils le firent. J'avoue ne pas avoir été surpris de leur choix.

Je décidai alors de prendre du temps pour informer ce successeur de tous les dossiers en cours et qu'il me suivrait le plus possible dans les diverses démarches qui m'incombaient. Cela me prit du temps et je le remercie de son implication.

Je réalisai alors qu'il y avait vraiment peu de dossiers que j'avais vraiment délégués. Je pris l'engagement de laisser plus de liberté à mes adjoints. Ce fut difficile, ce n'est pas ma nature. Mais je me fis aider par des conseils extérieurs.

Mon équipe s'en trouva raffermie et voulut même parfois me refaire confiance mais, dès qu'un d'eux s'exprimait à ce sujet, je réaffirmais que ma décision était dictée par l'intérêt général et qu'il n'était pas question de revenir en arrière.

Je m'aperçus alors que tout fonctionnait mieux et qu'il y avait même une sorte de complicité nouvelle entre tous les acteurs, élus et fonctionnaires.

J'invitais alors chacun de mes adjoints un peu âgés à faire de même et à trouver un remplacant. Bien conscient qu'il faut assurer avant tout la continuité de la commune. Ce qu'ils firent ce qui explique que seuls les plus jeunes demeurent dans la liste.

C'est pourquoi je me retirerai une fois les élections passées. J'espère que leur équipe ainsi recomposée pourra continuer ce travail. Mais ça, chers concitoyens, c'est vous qui en déciderez. 

Dans le doute je leur ai demandé, pour le bien de la commune, de laisser des dossiers complets et documentés à leurs éventuels successeurs.

J'ai bien conscience des dommages qu'une attitude personnelle désordonnée peut entraîner pour son village. Et je m'en excuse à nouveau.

Mais, un peu renforcé par ce remplacement mis en place, j'espère que vous saurez me pardonner.

Et si dans l'avenir vous voulez faire appel à moi pour vous aider sur tel ou tel aspect particulier, j'en serai honoré et je le ferai volontiers.

C'est pourquoi mes chers concitoyens ce sont mes derniers vœux. J'y ajoute bien sûr pour chacun de vous mes voeux personnels et pour mon village celui de prospérer.

Je vous remercie de m'avoir écouté et j'espère dans l'avenir si cette mutation se passe bien, que je pourrai vous dire à nouveau :" Mes chers amis"

.....

et là mon reveil a sonné qui m'annonçait la fin du rêve,😉

le volet 2/2 sera : ce que j'imagine qu'il pensait avant de les prononcer. À demain !

Posté par Author à 08:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2020

Réputation...et attraits de la commune : les moteurs de recherche...

reputation

Maintenant que tu as compris, cher Thorois, la complexité des liens qui unissent les différentes entités territoriales, tu comprendras mieux combien l'image renvoyée par une municipalité est importante. En particulier pour ce qui est le nerf de la guerre : l'argent. Mais aussi pour l'attrait de notre commune pour de nouveaux habitants.

Quand je parle d'argent, je veux dire les subventions. Dans les sources de financement de la mairie il y a d'abord les impôts et les participations de l'état. Elles servent à financer le fonctionnement de la mairie en mode "de croisière". Mais dès qu'un projet municipal est d'importance il faut obtenir des subventions et des aides. Ces subventions passent par une rédaction soignée des dossiers, une capacité à prouver que ces projets s'inscrivent dans une démarche plus globale, à les faire en quelque sorte" parrainer" par la communauté de communes, le département, la région,etc...

Or ces instances ont le plus souvent à faire des choix parmi plusieurs interlocuteurs. Ce qui va déterminer leur choix c'est à la fois l'excellence technique du dossier et les différents allers-retours entre les fonctionnaires , l'implication des élus de la commune, par l'intermédiaire de leurs délégués, dans leur propre fonctionnement, et.... l'image que renvoie la municipalité.

Et l'image de la municipalité c'est d'abord l'image que renvoie le maire.

Le reste est assez subjectif. Alors tu comprends mieux, ami lecteur, pourquoi on ne peut dissocier l'image personnelle du maire et son comportement en tant que simple citoyen de l'image de la municipalité.

Une fois que tu as compris cette évidence,tu comprendras mieux pourquoi les derniers projets de la mairie ont reçu si peu de subventions. Et tu auras déjà fait une partie de ton prochain choix aux futures élections. 

 Et sur des dossiers plus critiques, comme l'attrait de la commune pour de nouveaux médecins, pose-toi la question suivante :"qu'est-ce qui peut inciter un jeune médecin à venir s'installer dans telle ou telle commune...et comment il va faire son choix ?"

La première chose que va faire ce professionnel, c'est chercher un endroit où il y a un besoin. C'est le cas de notre commune....mais c'est aussi le cas de beaucoup d'autres.

Ensuite il va chercher sur Internet les informations sur notre ville en tapant son nom sur un moteur de recherche. Et là il va aboutir sur le site de la ville du Thor, un site riche et plein d'informations. Il va chercher ce qui l'intéresse pur lui et les siens : les écoles, la culture, les loisirs, les emplois, le sport, les crèches...etc..

Mais ensuite, il va voir défiler d'autres pages... beaucoup moins engageantes.

Tu veux les connaître ? Va sur ton moteur de recherche préféré, tape "maire du Thor ", va sur l´onglet "actualités " et regarde ce qui t'est proposé dès les premières pages.

Tu comprendras mieux alors une des raisons de notre difficulté à ...recruter.

Bonne journée !

Posté par Author à 09:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2020

Premières impressions...Les partenaires

panneau election 2020

La deuxième chose que tu découvres comme tu es (comme je le fus) un nouveau dans ce monde, c'est que la mairie n'est pas une entité isolée au milieu de nulle part mais qu'il faut s'insérer avec efficacité dans un ensemble assez complexe de partenaires extérieurs et de réglementations. 

La première est la communauté de communes qui a récupéré un certain nombre de prérogatives de la mairie. Chez nous elles sont assez nombreuses : la gestion de la petite enfance, la gestion de l'assainissement, le traitement des déchets, l'instruction des permis de construire, la gestion de l'activité économique, la gestion du tourisme et peut-être d'autres que j'oublie.

La seconde c'est le département, qui coordonne d'autres activités et qui est souvent l'insructeur de demandes de subventions.

Puis vient la Région où sont par exemple gérées la culture et une partie de l'éducation

 Et enfin l'Etat représenté par la préfecture, émetteur et contrôleur d'un certain nombre de réglementations.

Enfin il faut compter sur toutes les activités qui ont été au fil du temps transmises à des syndicats (syndicat des eaux, syndicat d'éléctrification, syndicat du bassin des Sorgues, etc...).

Il est donc essentiel de déléguer dans ces organismes des personnes capables d'influer sur leur fonctionnement. 

Il est important pour un maire et un conseil municipal de comprendre que cette implication et ces engagements doivent être partagés et coordonnés. En fin de mandat on mesurera l'implication d'une équipe municipale aux résultats tangibles obtenus dans ces organismes, à sa participation et au relais apporté entre le citoyen et ces institutions.

Dans cette imbrication de fonctions l'efficacité est encore une fois la double interconnexion entre le travail des fonctionnaires et l'implication des élus.

 

C'est encore plus vrai dans une mairie qui se veut "apolitique" qui ne peut pas bénéficier des "avantages" qui voisinent parfois avec l'injustice que peuvent s'accorder entre les membres d'un même parti.

 

Un billet un peu théorique, ami lecteur, pour mieux t'aider plus tard à qualifier ce que devraient être un bon maire et un bon conseil municipal et aussi ce qui permet de disqualifier...les mauvais.

Bonne journée... et à demain.

 

Posté par Author à 08:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]